Le safran rouge, un ingrédient et un remède à la fois

Posted by under Alimentation

Le safran a toujours été très prisé par les cuisiniers du monde entier pour aromatiser ou donner plus de goût à leur réalisation. Il existe quasiment pour chaque pays un plat typique à base de cet ingrédient. Tel est le cas par exemple des fameux risottos préparés avec des langoustines et du safran. De même, il est habituellement utilisé comme condiment pour les plats à base de riz. C’est surtout au Maroc, la variété rouge, que l’on trouve un bon nombre de spécialités locales et nationales assaisonné avec ces ingrédients. D’ailleurs c’est là-bas qu’on le cultive à très grande échelle.

La vente de safran en poudre et en pistil

Le safran n’est pas seulement une simple épice comme les autres. Il possède en fait plusieurs vertus thérapeutiques, mais seulement sous forme de pistil. Or la majorité des spécialistes de la vente de safran ne le proposent qu’en poudre avec un prix assez abordable. En réalité le safran perd plus de 60 % de ses propriétés ainsi transformé. Voilà pourquoi la plupart des professionnels recherchent du safran en pistil. Ce dernier provient en fait d’une plante à pétale violet entrant dans la catégorie des « Crocus ». La culture de cette fleur reste néanmoins difficile du fait que de nombreuses conditions doivent être réunies tant pour le climat que pour la terre de plantation. La récolte se passe entre le mois d’octobre et de novembre de l’année. Et elle se fait de manière traditionnelle. En effet, une exploitation industrielle produit exactement les mêmes effets que la transformation en poudre.

Un bon remède contre quelques maux

Une fleur offre trois stigmates de safran. Il en faut 250 000 pour obtenir un seul kilo. D’où le preux extrêmement cher accentué par les divers frais de conservation jusqu’à l’arrivée dans les points de vente. Le safran est donc excellent pour la santé dans la mesure où il possède des caractéristiques anti-inflammatoires et antiseptiques. De l’Antiquité jusqu’à notre époque actuelle, on l’utilise toujours de diverses façons pour atténuer la douleur d’une blessure. Si votre censive vous fait mal, il suffit de mâcher un pistil de safran pour que l’inflammation disparaisse. Il est également un excellent contre divers mots tels qu’au niveau du ventre et de la tête. Infusez-le dans ce cas dans le thé. D’autres études démontrent des capacités de lutte contre le cancer la propagation de cellules cancérigènes. Mais jusqu’ici, l’on n’a aucune preuve réelle de cette affirmation. D’ailleurs l’utilisation à forte de dose de ce safran en pistil entraîne des effets secondaires indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *